free landing page templates

Les Phobies

Peurs et phobies

Peur et Phobie : définition

On peut faire la différence entre la peur de la phobie, grâce à ses répercussions sur la vie quotidienne. 

La peur est un état émotionnel occasionnel, déclenché par un événement ou dans la perspective d'une épreuve inconfortable.

Lorsqu'on ressent un sentiment de peur, on peut chercher à éviter, à fuir, la situation tant redoutée.

Dans certains cas, la peur peut être une réaction positive indicatrice d'un danger à éviter ou à combattre.

Toutefois, si la peur est répétitive, trop fréquente, voire irrationnelle, elle peut entraîner un handicap dans la vie quotidienne ou sociale.

Il peut s'agir dans ce cas d'une phobie.


Savoir les identifiers : 

La phobie est identifiable par une réaction de peur excessive.

Elle se traduit souvent par des réactions physiques, telles que l’accélération cardiaque ou une transpiration exagérée.

On parle alors d'anxiété ou d’angoisse.

Une phobie peut empêcher de réagir.

C'est cette perte de contrôle qui est alors vécue comme particulièrement angoissante.

Alors que le sentiment de peur est ressenti de manière occasionnelle. La peur n’est pas aliénante, elle reste contrôlable. Il est possible d'avoir peur de l'avion si c'est la première fois que l'on effectue un long trajet. Cependant si la peur est systématique, qu'elle se transforme en angoisse et provoque une souffrance et des réactions excessives, il s'agit d'une phobie.

Le diagnostic d’une phobie est généralement assez clair.

Une phobie est une peur irrationnelle d’objets, d’animaux, de situations ou d’espaces qui ne présentent aucun danger objectif. 



 On a peur de quelque chose d’objectivement dangereux –un lion, par exemple– mais on a une phobie de quelque chose d’objectivement inoffensif, une souris.

La phobie ne provient pas de l’objet phobique en soi, sinon de ce que cet objet éveille dans l’esprit de celui qui en souffre. 


Reconnaître les causes :

Les phobies peuvent trouver leurs sources dans un traumatisme. Un soutien clinique ou psychologique est essentiel. Il permet de travailler sur la phobie, d’identifier ses peurs et de désamorcer l'état d'anxiété. On distingue plusieurs sources de phobies. L'agoraphobie peut être liée à une peur des lieux publics. La claustrophobie est une peur des lieux clos. Pour une peur panique des animaux, ou des insectes, telles que les araignées, on parle alors d'arachnophobie. La névrose phobique s’accompagne toujours un sentiment d'impuissance, d'angoisse. Par ailleurs, une phobie provoque des réactions physiques incontrôlables.