site maker

Regard sur
LA PROGRAMMATION NEURO LINGUISTIQUE

L'homme n'obtient pas ce qu'il veut, il obtient ce qu'il croit 

(Bandler & Grinder)

La programmation neuro-linguistique (acronyme français : « PNL », « NLP » en anglais) est un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie fondé sur une démarche pragmatique de modélisation en ce qui concerne la communication et le changement.

Elle a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970, aux États-Unis.

Lorsque le psychologue, alors étudiant, Richard Bandler et le linguiste John Grinder, en 1976, inventent le terme de « PNL », leur démarche s'inscrit uniquement dans le domaine de la psychothérapie, en s’inspirant du travail d'autres psychothérapeutes, dont Fritz Perls, Milton Erickson et Virginia Satir.

Autour de 1980, ces concepteurs s'intéressent à d'autres domaines comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie, et de la communication. Si les premiers modèles décrits en PNL sont linguistiques, ils sont suivis par d'autres outils permettant de repérer et de changer les représentations mentales sensorielles d'un sujet.

Le modèle des niveaux logiques de Robert Dilts offre par la suite une analyse plus globale des problèmes et une organisation coordonnée de toutes les techniques PNL.

Que signifie le mot PNL ?


PROGRAMMATION : Parce que depuis notre plus tendre enfance, nous nous programmons, apprenons des choses, des manières de penser, de sentir, de ressentir et de nous comporter.

Souvent on fait une analogie avec l'informatique : Nous possédons tous le même "hardware" (ensemble des pièces détachées des appareils informatiques) : notre cerveau, mais nous n'avons pas tous les mêmes softwares (logiciels ou programmes) qui nous sont utiles pour obtenir des résultats.

Très logiquement, la PNL part du principe que si nous avons le même matériel (cerveau), ce qu'une personne réalise, nous sommes capables de le réaliser, encore faut-il apprendre les méthodes pour y parvenir.


NEURO : L'apprentissage de ces méthodes doit inévitablement prendre en compte la façon dont fonctionne notre système nerveux car c'est lui qui grâce, à nos 5 sens, perçoit l'environnement, le monde dans lequel nous vivons, et interprète, code les messages de tous ordres..


LINGUISTIQUE : Parce que c'est le langage qui reflète la façon dont nous pensons.

Chaque personne a sa propre expérience du langage. C’est à travers le langage qu’il est possible de savoir comment la personne a encodé toutes ses expériences sensorielles.


La PNL permet donc "d'observer et de comprendre" les programmes et habitudes construits au cours de notre évolution qui conditionnent notre facon de percevoir et de penser et se manifestent au travers de notre language et nos autres comportements.

Elle permet d’étudier la structure de l’expérience subjective.

« Notre carte du monde n’est pas notre territoire »

C’est la manière dont nous avons construit notre réalité, de par nos experiences, qui ont forgé nos valeurs et nos croyances

La compréhension de la construction de nos perceptions, de notre carte du monde nous permet d’effectuer le tri de ce qui nous appartient et de ce qui appartient à l’autre.

Nous construisons notre propre carte du monde à travers des filtres, des modélisations et sont intégrés en tant qu’expériences subjectives.

Pour construire notre Carte du Monde, la réalité, le monde et les autres traversent des filtres

  •     Neurologique
  •     Socio-culturel
  •     Personnel / Individuel


qui donnent une réalité partielle puis passe par des modélisations de : 


  •     Sélection ou Omission
  •     Généralisation
  •     Distorsion

qui génére une perception selon le V.A.K.O.G. et créé une expérience subjective affectée par les programmes (modes de fonctionnement), nos valeurs et nos croyances. (V-Visuel, A-Auditif, K-Kinesthésique, O-Olfactif, G-Gustativ)

Accepter l’autre pour mieux communiquer, c’est éviter de projeter son propre modèle du monde, accepter que l’autre possède sa propre construction et fonctionne sur la base non pas forcément de l’acceptation du modèle de l’autre mais sur la reconnaissance de l’existence de ce modèle et de cette différence.

La PNL fait appel à des présupposés interdisciplinaires sur la nature humaine, parmi lesquels :

  • La carte n’est pas territoire : 

La carte du monde est ce que nous construisons à partir de ce que nous percevons de la réalité, c'est donc une représentation. 


  • Le comportement n’est pas la personne :

ce que les gens "font" ne détermine pas qui ils "sont".


  •  chaque personne est unique et différente,
  •  l’esprit et le corps sont des aspects du même système : ils s'influencent mutuellement,
  •  on ne peut pas ne pas communiquer,
  •  le sens de la communication est dans la réponse qu'on obtient,
  • aucun comportement n'a de sens hors du contexte dans lequel il est généré,
  •  il n’y a pas d’échec, il y a de l'information,
  •  tout être humain possède les ressources nécessaires à son développement,
  •  à faire plus de la même chose, on obtient plus de la même chose : faites différent. 


Applications de la PNL

La PNL est principalement mobilisée dans quatres grands domaines :

    • le coaching et la relation d’aide,

    • l’éducation, la pédagogie, la formation,

    • la gestion, le management,

    • le développement personnel, la performance.

Dans chacun de ces champs d’application, la PNL ne s’intéresse pas au pourquoi des choses, mais au « comment ça marche », et comment ce qui marche peut être reproduit. D’où le présupposé que « ce que quelqu’un fait, une autre personne peut le faire ».

L’excellence n’est pas une faveur heureuse, c’est un accomplissement méthodique.